L'histoire d'Aston Martin

Retracer l'histoire d'Aston Martin et de David Brown depuis le tout début de leur parcours.

DB1, DB5 ou plus récemment DB11, de nombreux modèles Aston Martin portent le nom de celle qui a donné un véritable élan à la marque GT britannique. Une marque qui aujourd'hui nous fait tous rêver. Retour sur la belle histoire entre David Brown et Aston Martin qui lui doit tout ou presque.

L'histoire raconte qu'après avoir annoncé que la marque Aston Martin était à vendre (publié en première page du Times le 1er octobre 1946), David Brown héritier d'un groupe industriel spécialisé dans la fabrication de tracteurs agricoles, rachète en 1947 à Lionel Martin et en échange de 20 000 £ la société automobile Aston Martin. Il s'inspire alors des créations italiennes pour relancer sa marque.

De 1950 à 1960, ce sont des années où les Italiens ont conçu de belles voitures et, grâce aussi à l'automobiliste Tadek Marek et à leur créativité, la production a été lancée.Une petite production avec celle appelée Aston Martin DB1 animée par un petit moteur mais qui sera bientôt améliorée avec le 6-cylindres Tadek Marek. Après la DB1 qui n'a été produite qu'à 15 exemplaires, David Brown a sorti l'Aston Martin DB2 à suivre avec l'Aston Martin DB2-4 et de là ont suivi les DB4, DB5, DB6... C'est la Touring qui va servir de modèle et habiller toutes les Aston Martin qui vont suivre.

Et s'il fallait ne retenir que les modèles les plus remarquables ? On se souvient bien sûr du plus célèbre : les Anglais aiment à dire "la voiture la plus célèbre du monde".

La DB5, grâce au célèbre agent secret James Bond, agrémentée de tous ses gadgets, ses mitrailleuses, ses missiles, ses trappes à huile et autres variantes que Mr Q avait intégrées à la voiture, est devenue une vitrine, en tout cas la voiture la plus célèbre du monde comme aimait à le dire David Brown. L'une de mes voitures préférées dans cette exposition est l'Aston Martin DB6 de Françoise Sagan Peu de gens savent que Françoise Sagan, qui a eu un terrible accident avec un modèle un peu plus ancien, une DB2-4 en 1957, a commandé par l'intermédiaire de son frère, Jacques Quoirez, une Aston Martin DB6 Vantage : C'était vraiment le modèle extrême d'Aston Martin en 1966. Elle a été livrée neuve par le garage Mirabeau à Paris et c'est une voiture qui est tombée en panne avec une boîte de vitesses cassée, dans une station-service de Bourgogne, en France et une collection suisse l'a achetée et gardée pendant pas moins de 41 ans. J'ai eu la chance de trouver cette voiture, elle a été restaurée absolument comme dans une couleur très spéciale que Françoise Sagan devait aimer, le "Fiesta Red".

Aston Martin DB au fil des ans

Il y a bien d'autres modèles à citer dans l'histoire d'Aston Martin qui ont à chaque fois déclenché beaucoup d'émotion. Aujourd'hui encore, David Brown serait probablement très fier de caresser les lignes de l'une des dernières productions d'Aston Martin. Lorsque David Brown vendit son entreprise en 1972, heureusement pour tous les fans de la marque, le nom resta, le signe, l'emblème resta et aujourd'hui, l'ADN d'Aston Martin est resté puisque les derniers modèles nommés DB11 existent et sortent toujours de la même usine à New Port Pagnell.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d' utilisation de Google s'appliquent.