Niki Lauda, la légende

Niki Lauda, l'un des plus grands pilotes ayant existé, trois fois champion du monde, s'est éteint ce 20 mai 2019. De ses premiers pas en course jusqu'à la fin de sa carrière, il a su faire preuve de compétences que la plupart des pilotes aimeraient avoir. Son brio pendant les courses lui permettait de revenir dans n'importe quelle course et sa prise de décision était unique en son genre. Plongeons un peu plus dans ce qui a fait de lui un génie.

 

Le cerveau de l'ordinateur

 

Niki Lauda n'était pas un coureur typique, il s'est retrouvé dans la course sur le tard et ne conduisait pas pour la gloire, le culte ou le sensationnalisme qui pouvait en découler. Ce qui le poussait avant tout, c'était la course elle-même et le fait d'être au volant d'une voiture qu'il aimait plus que la poursuite d'un titre de champion du monde.

Il savait tout ce qu'il fallait savoir sur une voiture et pouvait la sentir, les suspensions, les pneus, le moteur. Il restait des heures sur une piste pour s'assurer que sa machine n'avait plus de secrets pour lui et s'il n'aimait pas une voiture, il vous le faisait savoir. Après avoir conduit la ferrari pour la première fois, le directeur lui a demandé comment elle était, ce à quoi il a répondu simplement "la voiture est merdique".

Cette connaissance et cet amour des voitures l'ont amené à prendre des décisions presque parfaites pendant une course et à communiquer toutes les informations importantes à son équipe technique. Cela lui a permis de progresser d'année en année dans les championnats et l'a conduit au point où il est devenu champion du monde en 1975.

 

Nürburgring

Niki Lauda est connu dans le monde entier, mais ce qui est le plus connu à son sujet est probablement son accident lors du grand prix du Nürburgring en 1976. Il reste important de dire à quel point son retour après cet événement a été un exploit. Niki Lauda décide à la fin du premier virage de passer aux pneus " slicks ", quelques minutes plus tard il perd le contrôle de sa voiture et va s'écraser contre le mur avant d'être percuté par un autre coureur. La voiture s'est embrasée et aurait pu facilement exploser. Tout le monde craint les brûlures, mais elles ne mettent pas sa vie en danger. Au cours de l'incendie, Niki Lauda a inhalé de nombreux gaz toxiques provenant de plastiques, d'essence et de toutes sortes de saletés dans ses poumons.

Son traitement a été dur et douloureux, mais Niki voulait courir à nouveau, quel qu'en soit le prix, il s'est donné à fond et était de retour sur les pistes seulement 6 semaines après avoir frôlé la mort. Même s'il n'a pas remporté le championnat cette année, qui est allé à James Hunt, son rival de l'époque, son retour restera dans les mémoires. Il a été rétrogradé au rang de second pilote l'année suivante parce que les gens avaient peur qu'il ne soit jamais aussi bon qu'avant... ce qui ne l'a pas empêché de remporter son deuxième titre de champion du monde.

Niki Lauda était unique en son genre, un coureur, un champion, un combattant et, surtout, un véritable amoureux des voitures.

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d' utilisation de Google s'appliquent.